Skip to content

Canicule et sécheresse, la France en alerte !

L'extrême canicule qui frappe la France met de nombreux départements en difficulté cet été. Apprenez-en plus dans cet article.

  • by
  • 6 min read

Et de 3 ! la série de vague caniculaire qui s’abat sur la France ne cesse de progrésser. Depuis le 12 juillet de nombreux départements français se voient essoufflés par la chaleur extrême de cet été. Phénomène régulier qui ne cesse de battre ses propres records. Pourquoi cette canicule ? Quelles sont les prévisions ? Que faire ? On s’interroge !

Un ensemble d’éléments, qui en font un phénomène

Pourquoi parle-t-on de canicule ? En effet on parle de canicule en période de forte chaleur avec des pics de températures de cinq degrés au-dessus des températures normales de la saison durant le jour et la nuit pendant trois jours consécutifs.


Vu les alertes et les conditions climatiques actuelles, la cause la plus évidente serai le réchauffement climatique qui rendra ces épisodes caniculaires réguliers dans les années à venir.  Sans les changements climatiques, les élévations auraient dû se situer entre 1.5 et 3 degrés Celsius.

La hausse de température prend naissance dans un anticyclone qui part du Maroc jusqu’aux îles britanniques. Mathieu Sorel, climatologue à météo-France explique ce phénomène comme suit : « ces masses d’air d’altitude viennent compresser les couches sous-jacentes et entraînent un réchauffement progressif de celle-ci…

Le phénomène, qualifié de dôme de chaleur, accumule la chaleur verticalement jour après jour, aboutissant à des températures caniculaires ». Un autre phénomène se produit notamment celui de « heat plume ». Notre expert l’explique : « la dépression d’altitude situé au niveau des Açores, génère le même phénomène de pompe à chaleur que la dernière fois. Elle vient propulser les masses d’air très chaudes d’Afrique vers l’ouest de l’Europe ».


Quelques prévisions faites.

Le lundi 18 juillet la chaleur a atteint un pic exceptionnel sur la façade atlantique et un autre pic le 19 du même mois dans le Nord et l’Est de la France. Mais l’on prévoit une énorme vague sèche principalement dans le Sud-Est de la France dans peu de temps.

En effet, les niveaux de températures demeurent très élevés comparés aux valeurs normales de la saison. Ce qui a pour conséquence direct la baisse des valeurs d’humidité des sols superficiels pour la saison dans de nombreux département Français.

Pour ce mois d’Août les prévisions sont encore plus sévères que les précédentes. Attachez bien vos ceintures ! c’est la troisième vague qui va s’abattre sur presque les trois quarts de la France. Pour ce début de mois la température grimpera jusqu’à au moins 35 degrés selon Météo France.


À Toulouse nous avons carrément atteint les 37 degrés. Pareillement à Bordeaux et Valence. Pire encore, une bonne partie de la zone Sud-Ouest dans la vallée du Rhône où l’on risque dépasser les 39 degrés. Cela devra débuter entre le 8 et le 14 Août.

Les nuits seront également beaucoup plus chaudes que la normale. Les températures iront jusqu’à 26 degrés dans les zones littorales. Mais seront maintenues à près de 20 degrés ailleurs. Certaines régions font tout de même exception. A l’instar de Brest où il fait 25 degrés, Cherbourg   où il fait juste 21 degrés et même Biarritz avec 26 degrés.

La semaine du 15 au 21 Août, des orages devraient s’abattre dans presque tout le pays. Cela servira à rafraichir un peu la zone. Ce répit sera de courte durée car entre le 22 et 28 Août, météo France prévoit des températures toujours très élevées par rapport aux normales de la saison.


Possibles conséquences

Les premiers effets se feront bien évidement tout d’abord ressentir sur notre propre personne. En période caniculaire, nos vaisseaux sanguins se dilatent baissant ainsi la tension artérielle. Alors, le cœur sera beaucoup plus sollicité lors de la distribution sanguine.

Les conséquences ne sont pas bien méchantes pour la plupart, des éruptions cutanées et des démangeaisons ou des pieds enflés. Mais dans le pire des cas, cette baisse de tension causera une crise cardiaque. Beaucoup de transpirations également et donc la perte de liquides et de sel.


Les plus faibles succomberont probablement à l’épuisement c’est-à-dire, ressentiront des vertiges, nausées, des crampes musculaires, un mal de tête ; de la fatigue et le tout couronné de transpirations excessives. Dans ce cas il sera urgent d’hydrater la victime. Humidifier sa peau et lui donne beaucoup d’eau à boire. Ça ne fonctionne pas ? Vous devrez urgemment appeler au 112 pour une meilleure intervention.

Selon François Gemenne, spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, les conséquences écologiques et sociales ne seront pas bien désastreuses, mais faudra faire gaffe. Il ne sera plus questions d’user d’eau de manière désordonnée. L’eau potable se rarifiera peut-être dans certaines régions mais faudra revoir son utilisation dans l’agriculture par exemple.

Privilégier certaines cultures afin d’éviter un gaspillage inutile. Des arrêtés préfectoraux imposaient des restrictions sur l’usage de l’eau dans de nombreux département de France. Le transport fluvial sera tout aussi un peu perturbé et les loisirs nautiques restreints.

Des précautions à prendre

Concernant la canicule, on n’a pas grand-chose à faire, nous n’avons qu’à y faire face. De nombreuses recommandations ont été faites parmi lesquelles : Se mettre bien au frais chez soi en fermant les stores, volets et rideaux qui donnent accès au Sud.

Consommer beaucoup de fruits et légumes riches en eaux. Eviter au maximum d’être dehors entre 11h et 15h, les rayons sont plus forts. Utiliser des chapeaux larges bords ou même des pare-soleils. Eviter de rester trop longtemps dans les véhicules, surtout pour les bébés, les enfants et les animaux de compagnies.

Restreindre les activités physiques principalement lorsque la journée est plus chaude. Boire beaucoup et beaucoup d’eau. On ne le dira jamais assez. Il est également très important de veiller sur les personnes qui sont sujettes à des crises ou complications lors des périodes de canicules.

Nous parlons ici des personnes âgées, des diabétiques, des enfants, de certaines personnes à mobilité réduite, des malades mentaux qui ne sauront pas se rendre compte du risque et des personnes ayant une maladie chronique surtout cardiaque. L’été touche bientôt à sa fin, alors tenez bon !

0